Matières enseignées


Le référentiel de formation du diplôme d’instituteur est constitué de 19 matières de formation, réparties dans 58 unités d’enseignement organisées selon une progression pédagogique cohérente.
Les unités d’enseignement déclinées ci-dessous sont thématiques et définissent les objectifs de formation.

ANGLAIS

ANGLAIS 1

Théoriques  et pratiques : de B1 vers B2 (niveau avancé / utilisateur indépendant) :

Perfectionnement linguistique niveau B2 avec une dominante orale (comprendre à l’oral, interagir, parler en continu) :

Ecouter : Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m’en est relativement familier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l’actualité et les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard.

Interagir : Je peux communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif. Je peux participer activement à une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions.

Parler en continu : Je peux m’exprimer de façon claire et détaillée sur des sujets relatifs à mes centres d’intérêt. Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

1ère partie de l’habilitation d’anglais, basée sur les compétences orales du CECRL au niveau B2.

ANGLAIS 2

Théoriques  et pratiques :

Perfectionnement linguistique avec une dominante écrite en situation de communication :

  • Lire : Je peux comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante ou relative à mon travail. Je peux comprendre la description d’évènements, l’expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles.
  • Écrire : Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. Je peux écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions.

Perfectionnement linguistique en laboratoire de langue :

  • Consolidation des connaissances grammaticales et lexicales.
  • Consolidation des acquis pour les compétences orales.

2e partie de l’habilitation d’anglais, basée sur les compétences écrites du CECRL au niveau B1.

Didactique :

Aborder la démarche actionnelle.

ANGLAIS 3

Théoriques et pratiques :

  • Perfectionnement linguistique personnalisé, consolidation du travail effectué et apport culturel sur les pays anglophones.
  • Perfectionnement linguistique en laboratoire de langue.
  • Consolidation des connaissances grammaticales et lexicales.
  • Consolidation des acquis pour les compétences orales.

Didactique :

Les textes de référence en NC / enseigner et apprendre en s’appuyant sur une démarche actionnelle, utiliser le cadre européen de référence pour les langues afin de définir des objectifs de séances / séquences.

Pédagogique :

Elaborer des séquences basées sur un projet de communication, découvrir des ressources pédagogiques motivantes (albums, chants, méthodes, sitographie, mise en œuvre son enseignement grâce à des séances d’observation en classe suivies de séances proposées par les stagiaires.

COMMUNICATION

 COMMUNICATION 1

  • Se doter d’outils permettant d’installer une relation harmonieuse.
  • Construire sa propre démarche et imaginer une organisation favorisant l’apprentissage de la communication en classe (à l’école).
  • Apprendre à offrir une écoute active.
  • Adopter une posture favorable pour une relation efficace.
  • Obtenir la coopération de chaque acteur de la classe.

COMMUNICATION 2

  • Comprendre les ressorts du conflit et des comportements qui en découlent, pour éviter l’escalade négative et la frustration.
  • Découvrir par soi-même les mécanismes des tensions relationnelles pour apprendre à les transformer et apaiser les relations (vision de soi, des autres).
  • S’initier à l’esprit de la médiation et sa pratique (écoute active).

Préparer ses élèves à la prise d’initiative et à l’autonomie.

CONNAISSANCE DU SYSTEME EDUCATIF

Connaître les systèmes éducatifs calédonien et métropolitain.

S’impliquer, dans le cadre de la formation initiale et dans la vie de l’école (stages).

Coopérer avec les parents et les partenaires de l’école.

CULTURE ET PRATIQUES PEDAGOGIQUES ET PORTFOLIO

CULTURE ET PRATIQUES PEDAGOGIQUES ET PORTFOLIO 1 et 2

Culture et pratiques pédagogiques :

– Connaître le système éducatif dans sa globalité.

– Connaître les principaux courants pédagogiques.

– Comprendre les finalités définies par les programmes officiels de la Nouvelle-Calédonie.

– Maîtriser l’organisation générale et les modes d’intervention habituellement rencontrés dans les écoles primaires.

Portfolio :

– Favoriser une démarche réflexive et analytique de son travail et de sa pratique conduisant à la professionnalisation.

– Mobiliser ses connaissances disciplinaires et pédagogiques.

CULTURE ET PRATIQUES PEDAGOGIQUES ET PORTFOLIO 3 et 4

Culture et pratiques pédagogiques :

– Approfondir les connaissances du système éducatif dans sa globalité.

– Approfondir les principaux courants pédagogiques.

– S’approprier et mettre en œuvre les finalités définies par les programmes officiels de la Nouvelle-Calédonie.

– Maîtriser l’organisation générale et spécifique à chaque cycle ainsi que les modes d’intervention habituellement   rencontrés dans les établissements primaires.

Portfolio :

– Favoriser une démarche réflexive et analytique de son travail et de sa pratique conduisant à la professionnalisation.

– Mobiliser ses connaissances disciplinaires et pédagogiques.

CULTURE ET PRATIQUES PEDAGOGIQUES ET PORTFOLIO 5 et 6

Culture et pratiques pédagogiques :

– Approfondir les connaissances du système éducatif dans sa globalité et ses particularités.

– S’approprier et mettre en œuvre les finalités définies par les programmes officiels de la Nouvelle-Calédonie.

– Maîtriser l’organisation générale et spécifique à chaque cycle.

– Prendre en compte la gestion de l’hétérogénéité dans une classe.

Portfolio :

– Favoriser une démarche réflexive et analytique de son travail et de sa pratique conduisant à la professionnalisation.

– Mobiliser ses connaissances disciplinaires et pédagogiques.

CULTURE OCEANIENNE ET KANAK

Être sensible aux éléments des cultures et des milieux où évoluent les enfants kanak et océaniens afin de savoir prendre en compte les élèves dans leur(s) diversité(s).

Être capable de partir de la diversité (hétérogénéité) culturelle des élèves pour en faire une ressource didactique.

CULTURE SCIENTIFIQUE

SVT 1

Acquérir une culture scientifique suffisante (connaissances, savoir-faire et attitudes) pour enseigner l’unité et la diversité du vivant par l’approche des grandes fonctions.

Concevoir une séquence d’enseignement scientifique conformément aux exigences institutionnelles propres à l’école primaire.

SVT 2

Acquérir une culture scientifique suffisante (connaissances, savoir-faire et attitudes) pour enseigner les problématiques liées à l’environnement aux 3 cycles de l’école primaire. Cette approche s’appuiera sur la  complexité, la richesse, la fragilité  de l’environnement néo calédonien.

S’informer, apprendre à faire raisonner les élèves de sorte qu’ils agissent de manière favorable et responsable pour le respect de l’environnement et l’amélioration de leur cadre de vie.

Travailler avec les autres partenaires de l’éducation à l’environnement  (services provinciaux, associations environnementalistes, organismes de recherche, Conservatoire des Espaces Naturels…) lors de sorties de terrain.

SVT 3

  • Acquérir une culture scientifique suffisante (connaissances, savoir-faire et attitudes) pour enseigner le fonctionnement et les caractéristiques du corps humain aux 3 cycles de l’école primaire.
  • S’informer, apprendre à faire raisonner les élèves de sorte qu’ils agissent de manière favorable et responsable pour le maintien de leur santé.

CULTURE SCIENTIFIQUE PHYSIQUE ET TECHNOLOGIE

SPT 1

Acquérir les connaissances scientifiques indispensables à l’enseignement de la physique-chimie (dans les domaines de la matière et de l’électricité) et de la technologie à l’école primaire et concevoir une séquence conformément aux exigences institutionnelles propres à l’école primaire.

SPT 2

Acquérir les connaissances scientifiques nécessaires à l’enseignement de la physique-chimie (dans les domaines des leviers et balances, de la transmission de mouvements et de l’énergie) et de la technologie à l’école primaire et concevoir une séquence conformément aux exigences institutionnelles propres à l’école primaire.

SPT 3

Acquérir les connaissances scientifiques indispensables à l’enseignement de la physique-chimie (dans le domaine de l’astronomie) et de la technologie à l’école primaire et concevoir une séquence conformément aux exigences institutionnelles propres à l’école primaire.

DE LA STRUCTURATION DU TEMPS A L’HISTOIRE-GEOGRAPHIE

Réfléchir sur la structuration du temps et de l’espace et sa mise en œuvre cohérente de la maternelle au CM2, en donnant du sens aux concepts d’apprentissage. Il s’agit de construire progressivement les concepts fondamentaux en histoire et en géographie, en prenant en compte les spécificités du contexte local et régional.

DIDACTIQUE DES LANGUES KANAK ET OCEANIENNE

ENSEIGNER DES/EN LANGUES KANAK

A l’issue de la formation, les étudiants seront capables de :

– Mettre en œuvre des activités pédagogiques en langue kanak (langue enseignée et d’enseignement).

– Produire des contenus et des supports d’enseignement en langue kanak.

– Adapter leur enseignement aux profils linguistiques des élèves.

– Comparer une langue kanak au français.

EVEIL A LA DIVERSITE LINGUISTIQUE ET INITIATION AUX LANGUES OCEANIENNES (LANGUE KANAK, WALLISIEN, FUTUNIEN)

A l’issue de la formation, les étudiants devront :

  • Etre sensibilisés à la diversité linguistique calédonienne.
  • Dégager les traits typologiques des langues maternelles de Nouvelle-Calédonie (langues kanak et langues de la région Asie-Pacifique) et identifier la distance linguistique au français, sur le plan phonologique, morphosyntaxique et orthographique.
  • Développer leurs compétences métalinguistiques à travers une approche comparative des langues.
  • Articuler l’enseignement du français à celui des autres langues enseignées à l’école.
  • Utiliser et produire des supports d’apprentissage de type Evlang.

Click here to learn more

EDUCATION ARTISTIQUE : ARTS VISUELS

ARTS VISUELS 1

– Donner aux étudiants les outils permettant un enseignement de l’éducation  artistique conforme aux programmes de   la Nouvelle-Calédonie.

– Introduire les premiers éléments d’accessibilité  à l’histoire des arts.

 

ARTS VISUELS 2

  • Savoir construire et mener une séquence pédagogique en Arts Visuels articulant pratiques artistiques et histoire des arts.
  • Construire des outils pour la classe : une banque de techniques et œuvres de références pour l’enseignement de l’histoire des arts.
  • Construire une programmation en histoire des arts.

EDUCATION ARTISTIQUE : MUSIQUE

MUSIQUE 1

  • Faire acquérir les connaissances et compétences indispensables à la conduite de classe dans le domaine de l’éducation musicale.
  • Réfléchir à la conception et à la mise en œuvre de situations d’apprentissage.
  • Permettre à la musique d’être un moyen d’expression et de communication fonctionnel, ludique, culturel, éducatif, artistique qui prenne en compte l’affectif de chacun, et ce, dans un souci de conduite pédagogique propre à l’école.

Développer chez l’étudiant :

  • L’aptitude (la capacité) à utiliser sa voix de façon expressive.
  • La perception et l’acuité auditive.
  • La connaissance des objectifs et des principaux documents d’accompagnement des programmes en éducation musicale, et l’aptitude à les mettre en relation avec la pratique de la classe.
  • Les connaissances culturelles et artistiques.

 MUSIQUE 2

  • Faire acquérir les connaissances et compétences indispensables à la conduite de classe dans le domaine de l’éducation musicale.
  • Réfléchir à la conception et à la mise en œuvre de situations d’apprentissage.
  • Permettre à la musique d’être un moyen d’expression et de communication fonctionnel, ludique, culturel, éducatif, artistique qui prenne en compte l’affectif de chacun, et ce, dans un souci de conduite pédagogique propre à l’école.

Développer chez l’étudiant :

  • L’aptitude (la capacité) à utiliser sa voix de façon expressive.
  • La perception et l’acuité auditive.
  • La connaissance des objectifs et des principaux documents d’accompagnement des programmes en éducation musicale, et l’aptitude à les mettre en relation avec la pratique de la classe.
  • Les connaissances culturelles et artistiques.

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

EPS 1

– Etre capable de construire des séquences et séances en cohérence avec les programmes.

– Connaissances des activités : base-ball et gymnastique/ acrosport, et athlétisme.

EPS 2

  • Mise en œuvre d’un enseignement d’une séquence de motricité en C1 (Etre capable de transmettre un contenu, de réguler, de différencier les situations pédagogiques).
  • Connaissances théoriques, didactiques et pédagogique des APSA : course d’orientation, danse.
  • Découverte de la théorie des intelligences multiples et des situations complexes.

EPS 3

  • Etre capable de construire une séquence pertinente.
  • Etre capable de dégager les principes didactiques des APSA.
  • Etre capable de construire des évaluations dans les APSA.
  • Pratique de la voile et découverte du site du CAN.
  • Initiation à la relaxation pour enfants.

ELEMENTS MATHEMATIQUES

ELEMENTS MATHEMATIQUES 1

Maîtriser les connaissances relatives à l’enseignement des mathématiques à l’école primaire.

Concevoir et mettre en œuvre l’enseignement des mathématiques au cycle 2 et au cycle 3.

ELEMENTS MATHEMATIQUES 2

Maîtriser les connaissances relatives à l’enseignement des mathématiques à l’école primaire.

Construire le concept de nombre au cycle 1.

Mobiliser et transférer les outils mathématiques au service des autres disciplines au cycle 2 et au cycle 3.

ELEMENTS MATHEMATIQUES 3

– Maîtriser les connaissances relatives à l’enseignement des mathématiques à l’école primaire (structuration du temps et de l’espace, calcul).

Concevoir et mettre en œuvre la structuration du temps et de l’espace au cycle 1.

Ritualiser les apprentissages au cycle 1.

Concevoir et mettre en œuvre des séances de calcul mental et de géométrie au cycle 2.

ELEMENTS MATHEMATIQUES 4

Maîtriser les connaissances relatives à l’enseignement des mathématiques à l’école primaire (géométrie, nombres et calculs).

Enseigner la géométrie au cycle 3.

Utiliser des logiciels de géométrie dynamique.

Articuler numération et procédures de calcul mental ou écrit.

Utiliser des outils de calcul à bon escient.

ELEMENTS MATHEMATIQUES 5

– Construire le concept de grandeur et concevoir des activités permettant son appropriation. Connaître le système métrique et le mettre en liaison avec les nombres décimaux.

– Mettre en œuvre une démarche de résolution de problèmes dans tous les domaines, au cycle 2 et au cycle 3.

ELEMENTS MATHEMATIQUES 6

Nombres et calculs :

  • Enseigner la résolution de problèmes au cycle 2.
  • Enseigner l’organisation et la gestion de données.

Analyse d’erreurs :

  • Analyser et exploiter des typologies d’erreurs dans les différents domaines des mathématiques.
  • Mettre en œuvre la différenciation pédagogique.

INFORMATIQUE

OUTILS INFORMATIQUES : PREPARER AU C2I 1 et 2

Acquérir les connaissances indispensables à l’obtention de la certification informatique et internet (niveau 1).

INTEGRATION DES TUIC DANS SA PRATIQUE PROFESSIONNELLE

Maîtriser l’environnement numérique professionnel et concevoir  des situations d’apprentissage et d’évaluation mettant en œuvre les TUIC.

[/learn_caption]

INSTITUTIONS ET CITOYENNETE

Maîtrise des concepts et des valeurs du « vivre et construire ensemble » et compétence pour transmettre ces valeurs de « destin commun » dans les classes et les écoles en tenant compte des contextes singuliers et des programmes scolaires (histoire/géographie, éducation à la citoyenneté).Mieux connaître les institutions pour comprendre leur rôle dans le développement institutionnel, économique et social de la Nouvelle Calédonie. Comprendre les enjeux de l’éducation civique et citoyenne dans les différents cycles : vivre et construire ensemble ; maîtriser les savoirs relatifs aux institutions de la Nouvelle-Calédonie (et de la 5ème république) et comprendre les textes fondamentaux de l’accord de Nouméa.

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 1

– Comprendre les attentes des programmes officiels en maîtrise de la langue française dans les trois cycles.

– Définir les exigences de chaque cycle.

– Repérer les conditions favorables à l’acquisition du langage écrit et oral et à son évaluation.

– Définir langage de situation, de communication ou d’évocation.

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 2

– Se construire des connaissances en littérature et littérature de jeunesse.

– Utiliser la littérature de jeunesse dans l’enseignement du « dire, lire, écrire » : se construire un argumentaire,    concevoir, mettre en œuvre et analyser des pratiques pédagogiques. – FLS : éléments de sociologie de l’éducation (devenir lecteur selon son origine socioculturelle et linguistique).

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 3

Repérer et accompagner les stratégies de l’apprenti lecteur-scripteur.

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 4

– Concevoir et mettre en œuvre un projet d’écriture dans les trois cycles.

– Placer l’élève en situation-problème d’écriture.

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 5

– Concevoir l’étude  de la langue au service du « dire, lire, écrire » dans des situations problèmes de production de    textes.

– Concevoir des outils d’évaluation du « dire-lire-écrire » : de la maîtrise au transfert dans des situations complexes.

– Concevoir et mettre en œuvre un dispositif de remédiation.

MAITRISE DE LA LANGUE FRANCAISE 6

– Assurer le transfert des compétences en français : Concevoir, mettre en œuvre et évaluer une situation complexe.

– Concevoir  l’oral comme un objet d’enseignement et d’apprentissage dans les trois cycles.

PILOSOPHIE ET SCIENCES HUMAINES

PHILOSOPHIE ET SCIENCES HUMAINES 1

Développer la capacité d’analyse critique et maîtriser une argumentation à partir de problématiques relatives aux disciplines, à l’éducation et aux systèmes éducatifs.

PHILOSOPHIE ET SCIENCES HUMAINES 2

Développer la capacité d’analyse critique et maîtriser une argumentation à partir des situations des pratiques de classe, des pratiques extrascolaires et des questions générales au monde de l’éducation (presse, violence, etc.) pour pouvoir maîtriser les communications pédagogiques en classe.

PHYSIOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT ET DES APPRENTISSAGES

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT ET DES APPRENTISSAGES 1

– Formuler des hypothèses concernant la psychologie du développement et une problématique impliquant  le rôle du maître dans le développement de l’enfant.

– Dégager les fondements scientifiques de la psychologie du développement.

– Définir les concepts fondamentaux de psychologie du développement à travers l’étude des principales théories.

– Définir le rapport entre développement et apprentissage.- Définir à travers une grille d’indicateurs les différentes actions du maître favorables aux apprentissages et au développement de l’enfant.

PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT ET DES APPRENTISSAGES 2

  • Formuler une problématique concernant le développement de l’enfant au cours des 3 cycles.
  • Définir les concepts de psychologie de l’enfant spécifiques aux cycles 1, 2 et 3.

PRATIQUES INTERCULTURELLES

Comprendre les enjeux de la diversité et multiplicité culturelles et les rapports des forces en présence (langues, cultures, sociétés) pour comprendre les raisons des difficultés des élèves. Avoir une maîtrise des théories du développement pour mieux comprendre les logiques et devenirs diversifiés des maturations des élèves en groupe et en classe.

STAGE

STAGE 1, en pratique accompagnée

– Prendre conscience du métier d’enseignant et de la réalité de ses exigences.

– Observer l’organisation spécifique d’une classe du cycle concerné.

– Concevoir, mettre en œuvre et analyser sa pratique.

STAGE 2, en pratique accompagnée

A ajouter à ceux du premier stage :

– Prendre connaissance du contrat d’objectifs de l’école.

– Mieux s’approprier le fonctionnement de l’école.

– Réfléchir sur la manière dont l’élève vit et apprend en classe.

– Concevoir et mettre en œuvre des situations d’apprentissage.

– Identifier les besoins de formation dans les disciplines mal maîtrisées ou dans la posture d’enseignant.

STAGE 3, en pratique accompagnée

A ajouter à ceux des précédents stages :

– Se familiariser à la gestion de l’hétérogénéité de la classe et à l’organisation de l’évaluation et de la différenciation.

– Observer la place de l’erreur dans les apprentissages.

– Etablir le lien entre les  préparations pédagogiques et les programmations/progressions.

– Repérer les apprentissages visés et l’organisation de la mise en projet des élèves.

STAGE 4, en pratique accompagnée

S’approprier le fonctionnement du cycle 1 et établir les liens avec les apports de la formation :

  • La préparation (matériel, gestion du temps, des espaces, conception des apprentissages) et la mise en œuvre des apprentissages.
  • La « co-éducation » avec les familles, comme un incontournable de l’école maternelle.
  • La prise en compte de l’hétérogénéité des élèves.
  • L’alternance marquée des différentes organisations de travail.
  • Utiliser de manière systématique, pour la préparation des séquences, les divers documents d’accompagnement et d’application des programmes ainsi que les apports de la formation.

STAGE 5, en pratique accompagnée

A ajouter à ceux des précédents stages :

– Gérer le groupe classe.

– Mettre en œuvre la programmation/progression conçue en collaboration avec l’enseignant.

– Gérer l’hétérogénéité et la différenciation pédagogique.

STAGE 6, en pratique accompagnée

A ajouter à ceux des stages précédents :

– Développer une attitude en rapport avec les exigences du métier (éthique, responsabilité, exemplarité, ponctualité, autorité dans la classe et dans l’établissement…).

– Être attentif à la gestion, par l’enseignant, des élèves en difficulté scolaire et à besoins éducatifs particuliers.

– Observer toutes les stratégies de l’enseignant pour mettre en place la différenciation pédagogique dans la classe.

– S’approprier la gestion de diverses traces écrites et des affichages didactiques.

STAGE 7, en responsabilité

– Développer une attitude en rapport avec les exigences du métier (éthique,  responsabilité, exemplarité, ponctualité, autorité dans la classe et dans l’établissement…).

– S’exprimer avec clarté et précision, en tenant compte du niveau de ses élèves en toute  occasion.

– Concevoir et organiser les divers enseignements en les articulant entre eux dans le cadre de la polyvalence du métier.

– Elaborer des programmations, progressions et concevoir les fiches de préparation pragmatiques.

– Différencier  son enseignement en fonction des besoins et des facultés des élèves, afin que chaque élève progresse.

– Evaluer et utiliser le résultat des évaluations pour adapter son enseignement aux progrès des élèves.

– Intégrer les outils informatiques dans ses pratiques pédagogiques.

– Participer à la vie de l’école.

– Faire une analyse critique de son travail et modifier, le cas échéant, ses pratiques d’enseignement  (à l’appui du portfolio…).

STAGE 8, en responsabilité

– Développer une attitude en rapport avec les exigences du métier (éthique, responsabilité, exemplarité, ponctualité, autorité dans la classe et dans l’établissement…).

– S’exprimer avec clarté et précision, en tenant compte du niveau de ses élèves en toute occasion.

– Concevoir et organiser les divers enseignements en les articulant entre eux dans le cadre de la polyvalence du métier.

– Elaborer des progressions (en cohérence avec la programmation de l’enseignant) et concevoir des fiches de préparation pragmatiques.

– Différencier son enseignement en fonction des besoins et des facultés des élèves, afin que chaque élève progresse.

– Evaluer et utiliser le résultat des évaluations pour adapter son enseignement aux progrès des élèves.

– Intégrer les outils informatiques dans ses pratiques pédagogiques.

– Participer à la vie de l’école.

– Faire une analyse critique de son travail et modifier, le cas échéant, ses pratiques d’enseignement  (à l’appui de son dossier professionnel…).

STAGE 9, en responsabilité

– Développer une attitude en rapport avec les exigences du métier (éthique, responsabilité, exemplarité, ponctualité, autorité dans la classe et dans l’établissement…).

– S’exprimer avec clarté et précision, en tenant compte du niveau de ses élèves en toute occasion.

– Concevoir et organiser les divers enseignements en les articulant entre eux dans le cadre de la polyvalence du métier.

– Elaborer des programmations, progressions et concevoir les fiches de préparation pragmatiques.

– Différencier son enseignement en fonction des besoins et des facultés des élèves, afin que chaque élève progresse.

– Evaluer et utiliser le résultat des évaluations pour adapter son enseignement aux progrès des élèves.

– Intégrer les outils informatiques dans ses pratiques pédagogiques.

– Participer à la vie de l’école.

– Faire une analyse critique de son travail et modifier, le cas échéant, ses pratiques d’enseignement (à l’appui du portfolio…).